mercredi 29 mars 2017

Philippe du CREST, photographe

J'ai toujours trouvé extrêmement motivante la découverte du travail photographique d'un collègue. (Le mot collègue ne convient pas car il y a dans toute création une telle passion qu'on est loin d'un travail réalisé professionnellement. Aucun autre mot ne m'est venu à l'esprit pour le moment).
Mon but est de vous inciter à regarder ses photos avec attention et à comprendre sa démarche.

C'est bien sûr sur son site http://www.philippeducrest.com/ que vous verrez l'ensemble de ses oeuvres.

Voici quelques photos de sa série Trans'Humanités où il s'interroge sur notre identité, au-delà de la différence binaire primordiale.







Vous ne manquerez pas d'apprécier aussi les Agents de lumière, ces agents de propreté qui oeuvrent dans l'ombre.


Enfin, vous serez particulièrement impressionnés par la série Cella moderne qui scrute le champ opératoire des salles chirurgicales.


 Mon intérêt a été aiguisé par ses portraits et la lumière qui éclaire les visages. Cette manière me plaît.



jeudi 16 mars 2017

La Poésie à Port-Louis (56), en mars 2017

Ceux qui me suivent en regardant régulièrement ce blog sont certainement surpris de découvrir un nouveau sujet d'articles ayant trait à la poésie. Je devrais d'ailleurs parler plus précisément de poètes. Même si j'ai "eu affaire" de nombreuses années à la poésie dans mes classes, je suis resté davantage un lecteur lambda et par conséquent mon appréciation ne va guère au-delà des résonances que je perçois (comme beaucoup de lecteurs sans doute).
Non, vous savez que je m'intéresse au sujet pour la photographie, celle des portraits de poètes que j'ai plaisir et avantage à rencontrer. Il y a aussi le domaine de la petite édition et la créativité que ces poètes et éditeurs (ils sont souvent les deux à la fois) mettent en oeuvre pour réaliser leurs ouvrages. Et ceci me fascine car je suis dans cette démarche depuis toujours, celle du petit tirage, celle du livre d'artiste. "J'aime assez caresser le papier !".
C'est en mars que fleurissent les Printemps de la Poésie avec tous types de manifestations comme les soirées, l'animation dans les écoles et un salon du livre de poésie où les éditeurs et les poètes espèrent rencontrer de nouveaux amateurs. 
Nombreux villages (surtout) et villes ont obtenu le label affichable de "Ville ou Village en Poésie" octroyé par la Fédération nationale des Collectivités territoriales pour la Culture.
Dans ces communes qui participent aux Printemps des Poètes, on trouve fréquemment des promenoirs poétiques le long desquels sont gravés des poèmes, des rues ou des édifices publics qui portent des noms de poètes... bref, une présence quotidienne de la poésie dans l'environnement.
Les Printemps de la Poésie ont souvent été créés localement par une personne qui a su former une association amicale, seul gage d'une organisation de qualité.
A Port-Louis, voici les 3e Trouées poétiques pour trois jours d'activités au cours desquels des poètes sont intervenus dans les écoles, où beaucoup d'élèves ont écrit des textes appréciés lors d'un concours, où des musiciens (Mariannig Larc'hantec et Arnaud Delpoux) ont accompagné des lectures lors d'une soirée particulièrement réussie. Un salon du livre de poésie (le dimanche 12 mars) a proposé, pour le lieu, un choix conséquent d'ouvrages.
En tout cas suffisamment pour découvrir la poésie dans toute sa variété d'écritures et ses formes éditoriales (du livre pauvre à l'édition d'art).
Ce fut, pour moi, riche en rencontres et en prises de rendez-vous pour poursuivre mon aventure photographique de portraits de poètes. A ce sujet, la présentation du #1 de l'album Au fond de nos yeux a conquis tout le monde par sa qualité d'impression, au moins. Par les photos, aussi (ne me faites pas rougir !). L'aventure du n°#2 a commencé fort, depuis.
Revenons un peu sur Port-Louis. En soulignant encore le rôle de l'équipe organisatrice, il est aussi sympathique de rappeler la personnalité de Lydia PADELLEC (1976). Poète et éditrice, elle a choisi de vivre en poésie en quittant le métier d'enseignant. En 2010, elle a créé une maison d'édition, La Lune Bleue, du nom de la 13e lune de l'année, rare et éphémère comme les livres poétiques qu'elle publie, associant textes et arts plastiques (peintures, gravures, aquarelles, pastels...). Chaque livre, façonné à la main est tiré à 50 exemplaires seulement, il présente des poètes et des artistes contemporains vivants. Ci-dessous, photo de Jean Rio qui a immortalisé en photo les événements.




Le salon du livre de poésie comprend toujours des moments de lecture de texte. L'oralité est un besoin souvent exprimé par les auteurs. Voici Mérédith Le Dez. Photo de Jean Rio.






mercredi 8 mars 2017

Jacques YVERGNIAUX, photographe

Il va de soi que je trouve la série de portraits intitulée par Jacques YVERGNIAUX "Le vieux capitaine" absolument passionnante et émouvante. Bravo à l'auteur... et au modèle.







ICI, découvrez des images complémentaires et quelques explications.
En fin de PDF, nous apprenons que Jacques YVERGNIAUX est un photographe des Côtes d'Armor.

dimanche 26 février 2017

E. W. SAVORY, un peintre anglais au Faouët par Roland BOUËXEL

Ernest Wyman SAVORY (1861-1936) est un peintre anglais. Amateur assez fortuné, il tient un magasin d'articles de beaux-arts à Bristol. Il s'adonne aussi à la photographie.
Roland Bouëxel a réussi à se procurer un album de ses photographies prises au début du 20e siècle au Faouët. Il est probable que les scènes qu'il immortalisait devaient lui remplacer éventuellement les carnets de croquis. En tout cas, ces images constituent un témoignage authentique sur les marchés et les fêtes religieuses au Faouët, à cette époque.
L'avant-propos et les commentaires de Roland BOUËXEL restituent l'attrait que représente Le Faouët pour les artistes de l'époque et nous donnent, si besoin, des informations sur les lieux et les personnages.
L'Aventure Carto publie ce travail sous la forme d'un petit album de 40 pages, au format 22 x 22 cm. 



Cet ouvrage est disponible à L'Aventure Carto, 13 rue du château de la garenne, 56410 ETEL au prix de 20 € (+ 5 € de port). Si vous habitez la région du Faouët, contactez Roland Bouëxel (... pour éviter les frais de port). 
C'est un petit tirage qui n'est pas disponible en librairie.

samedi 25 février 2017

Les poètes dans AU FOND DE NOS YEUX de Yvon Kervinio

ICI
C'est sur ce mot qu'il faut cliquer pour feuilleter l'album de portraits de poètes. C'est le #1 de AU FOND DE NOS YEUX.
Il va de soi que je commence la réalisation du #2. 
Si vous êtes poète, à bientôt. Ou bien, prenez contact.
Si le portrait photographique vous intéresse, bienvenue dans mes images.

Vous pouvez vous procurer l'album à l'adresse suivante :
L'AVENTURE CARTO, 13 rue du château de la garenne, 56410 ETEL
au prix de 18€ (+ 5 € de port éventuellement). 

mardi 14 février 2017

Les Trouées Poétiques de Port-Louis (56)


Et si nous nous donnions rendez-vous à Port-Louis, le dimanche 12 mars, au Salon du Livre, pour découvrir l'album Au fond de nos yeux ?

lundi 13 février 2017

AU FOND DE NOS YEUX #1 : les poètes


Ci-dessus, la 4e de couverture, avec le nom des 30 poètes rencontrés.
Si pour beaucoup d'entre eux, la rencontre s'est faite naturellement lors du festival ELAÏG, début décembre à Gourin, il suffit parfois d'un rien pour lancer la dynamique qui permettra de prendre rendez-vous pour se voir... selon les disponibilités de chacun.
Les manifestations à venir du printemps vont rendre possibles de nouvelles rencontres. M'adresser un mail est aussi une bonne idée (yvon.kervinio@orange.fr)
Je n'oublie pas tous ceux qui m'ont déjà contacté : nous nous verrons bientôt.