samedi 31 janvier 2015

Georges SAILLAND, photographe

Georges SAILLAND fait partie des coopérants-photographes des années 70 que j'ai connus au Maroc.
Après avoir bourlingué comme prof de math, il est en retraite en France.
S'il s'est mis à écrire des polars dont trois ont été publiés. Il continue à photographier lors de ses voyages.
Adhérent d'un club affilié à la fédération des clubs de photographes amateurs (FNSPF), il participe aux salons organisés sous l'égide de cette fédération.
L'inspiration recherchée est surtout celle d'un académisme léché (un travail extrêmement bien réalisé) concernant le portrait, le nu, le paysage et de belles réussites en photo animalière. Avec quelques échappées en photo plasticienne. Georges me signale qu'en ce moment la mode est au flou. 
Parfait. Beaucoup trop parfait pour moi qui préfère le document et l'expression. Si possible les deux en même temps.
Quoi qu'il en soit, afin de montrer dans ce blog un autre type d'images, j'ai demandé à Georges quelques exemples de ses oeuvres. Merci pour sa gentillesse.







Les photographies portent généralement des noms pour les différencier, sans rapport souvent avec le lieu de prise de vue. Ici, dans l'ordre : Bisbille, Surveillance, Observatoire Jantar Matar, L'icône, Quand le chat n'est pas là, Tricolore.
Belle technique, assurément.




Aucun commentaire: